jordanie

Cap au Nord : Ajlun, Umm Qais & Jerash

Jour 1 : arrivée en Jordanie 
Après 4 jours à Dubaï passés chez Salomé, une très bonne amie d’Albane, nous atterrissons à Amman, la capitale jordanienne. Dernier pays de notre tour du monde d’un an, nous attendions la Jordanie avec impatience ! Destination à laquelle nous avions beaucoup pensé en voyage depuis la France, nous avons finalement décidé de l’insérer dans notre tour du monde.
Après avoir passé facilement la douane grâce à nos précieux sésame, nos Jordan Pass, nous récupérons la voiture dans une agence de location locale « Auto Nation » (23€/jour assurance incluse). Contrairement aux derniers pays visités (l’Asie), la conduite ici a l’air facile. Et ils roulent à droite ! Ouf !
La nuit commence à tomber et nous peinons à trouver notre logement Airbnb. Première belle rencontre jordanienne, une pharmacienne accepte de nous prêter son wifi pour contacter le propriétaire. Enfin arrivés !
En fin de soirée, nous allons récupérer la maman d’Albane à l’aéroport qui nous rejoint pour cette dernière étape. Une bonne nuit de sommeil et hop, c’est parti !


Tips :
On vous conseille fortement d’acheter votre Jordan Pass avant d’arriver sur le territoire jordanien. En plus de servir de visa d’entrée dans le pays, il permet d’accéder à de nombreux sites touristiques (Jerash, Umm Qais, Ajlun, Petra, etc). Il existe 3 versions du Jordan Pass, en fonction du nombre de jours que vous voulez rester à Petra (1 jour = 70 JOD, 2 jours = 75 JOD ou 3 jours = 80 JOD). Pour notre part, nous avons pris le pass 2 jours. Rien qu’en visitant Petra (ce que vous allez sûrement faire si vous venez en Jordanie) le Jordan Pass est rentable, alors n’hésitez pas ! Pour plus d’infos, c’est par ici !

Jour 2 : Ajlun & Umm Qais, à la frontière syrienne 
On part de bon matin en direction du nord du pays. Notre premier stop concerne le château d’Ajlun, inclus dans le Jordan Pass.
Édifiée au XIIe siècle, cette forteresse musulmane permettait de contrôler les voies de commerce et les mines de fer de la localité, afin de les protéger. De nombreuses attaques y ont été coordonnées ! Aujourd’hui, le château se visite : son pont-levis, ses couloirs en pierre et même sa terrasse sur laquelle on retrouve la tour qui servait de base pour l’envol des pigeons voyageurs censés transmettre les messages aux principales villes de la région. Ajlun se trouve effectivement sur la voie postale reliant Bagdad, Damas et Le Caire ! Ce n’est pas une blague !
Après cette superbe visite, nous reprenons la route vers Umm Qais, anciennement appelée Gadara. Faisant partie des 10 villes de la Décapole, c’est aujourd’hui un centre culturel. C’est accompagnés d’un guide parlant français que nous explorons les vestiges de cette ancienne cité (10 dinars la visite guidée). On découvre les ruines de deux théâtres, d’une basilique, d’un temple et de nombreux thermes. Une voie centrale, pavée et bordée de colonnades, traverse la ville d’est en ouest. Il ne reste plus grand chose mais certains éléments permettent d’imaginer la grandeur et l’importance de cette cité autrefois. On termine la visite en prenant un thé sur la superbe terrasse du café-restaurant qui surplombe les environs. Nous avons une vue magnifique sur les 3 pays voisins : la Syrie, le Liban et Israël.
C’est d’ailleurs à seulement quelques kilomètres que nous logeons pour la nuit. La vue de notre chambre offre le même type de panorama, on adore !


Infos utiles : 
  • Entrée château d’Aljun : compris dans le Jordan Pass
  • Entrée Umm Qais : compris dans le Jordan Pass
  • Guide Umm Qais : 10 JOD (soit 12,50€)
Jour 3 : Visite de Jerash et son ancienne cité 
Nous partons de bonne heure pour aller visiter l’ancienne cité de Jerash, à mi-chemin entre Umm Qais et Amman. Nous arrivons en fin de matinée sous un soleil de plomb.
Le site archéologique est situé au cœur de la ville. Nous apercevons déjà les colonnes de pierre depuis la route. Le contraste entre la ville moderne et les ruines est saisissant !
Munis de nos Jordan Pass, nous entrons dans l’ancienne cité greco-romaine, l’une des mieux conservées du Moyen-Orient !
Pour mieux comprendre les vestiges du site, on décide de faire appel à un guide français (30 dinars le tour de 3 heures, soit 38€). Nous voilà plongés près de 2000 ans en arrière ! On apprend que plusieurs civilisations (grecques, romaines et byzantines) se sont succédées dans cette ancienne cité. Les ruines sont superbement bien conservées et restaurées. On est en admiration devant l’amphithéâtre, le temple de Dionysos, l’Arc d’Hadrien, les anciennes fontaines mais aussi les quelques mosaïques restées cachées pour ne pas être abîmées ou pillées. Les monuments se succèdent de part et d’autre du Cardo Maximus, cette allée centrale reliant le nord au sud de la ville. Les vestiges de la ville sont splendides, la couleur des pierres nous plongent littéralement dans l’ambiance d’antan. Bref, on adore !


Minute culture : 
Au IIIe siècle, la ville de Jerash s’étalait sur 90 hectares. Elle a ensuite été ensevelie sous le sable puis redécouverte qu’en 1920 ! Des fouilles sont d’ailleurs encore d’actualité car tout n’a pas encore été déterré !
Cela fait près de 2 heures que nous avons commencé la visite et le ciel s’assombrit. De gros nuages noirs avancent droit sur nous. On accélère le pas mais il est déjà trop tard. La pluie s’abat sur nous, rendant impossible la suite de la visite. On s’abrite comme on peut sous un chapiteau ou le fronton d’une colonne romaine. Quel dommage ! Le site est magnifique et nous ne pouvons pas terminer son exploration !
On se rue en catastrophe dans la voiture pour se changer. On est trempés ! On en profite pour déjeuner à l’abri, pique-nique dans la voiture (on ne perd pas les bonnes habitudes de la famille) !
En fin d’après-midi, en arrivant à Madaba, ce qui nous surprend, c’est l’absence de femmes dans les rues. Et c’est le cas dans beaucoup de villes traversées jusqu’alors. De jour comme de nuit, on ne croise que des hommes ! Cela en dit long sur le statut de la femme dans ce pays…


Infos utiles : 
  • Entrée Jerash : compris dans le Jordan Pass
  • Guide Jerash : 30 JOD (soit 38€). On vous conseille vivement de prendre un guide pour ce site car l’histoire est très intéressante !