guatemala

Guatemala : le saviez-vous ?

L’empire maya s’étendait du Chiapas au Mexique jusqu’au Honduras et au Salvador en passant par le Guatemala et le Bélize. Les principales cités-états des Mayas sont Palenque, Tikal ou Copan.

Il existe 3 principaux dieux mayas : Kukulcan (le serpent à plumes symbolisé par le quetzal), Itzamna (Dieu du ciel) et Chac (Dieu de la pluie)

L’apogée de la période maya date du VIe au IXe siècle après JC. Puis une longue période de pluviosité suivie d’une sécheresse furent les premiers éléments expliquant la chute de cet empire. Ces 2 phénomènes ont provoqué l’épuisement des ressources, ce qui a conduit à la révolte des peuples et enfin à des guerres entre les cités. Au Xe siècle, les Toltèques, venus du Nord, donnent un nouveau souffle à la civilisation maya. Basé à Chichen Itza, le nouvel empire banalise les sacrifices humains. C’est ce qui lui coûtera sa perte à partir de 1200, passant dans une période de divisions et de révoltes. La colonisation espagnole, et les maladies qui vont avec, ont eu raison du peuple maya.

Tout comme les Arabes, les Mayas étaient très avancés en mathématiques et en astronomie et avaient inventé le chiffre zéro

Le symbole du pays est le quetzal, le « serpent à plumes » comme l’appelaient les Mayas. La légende raconte que c’est le seul oiseau qu’on ne peut pas enfermer car il se laisserait mourir.

Il existe près de 23 dialectes mayas au Guatemala.

L’Histoire du Guatemala en quelques dates clés :

  • 1821 : Le Guatemala obtient son indépendance
  • 1844 : les Belges tentent de coloniser le pays, sans succès
  • 1901 : implantation de la United Fruit Company dans le pays, début de la république bananière, expropriant de nombreux Indiens de leurs terres
  • 1952 : le président en place tente de rendre aux Indiens leurs terres
  • 1954 : coup d’Etat de la CIA et la UFC pour récupérer les terres
  • 1962 : naissance de la guérilla, débuts d’une guerre civile sanglante
  • 1996 : fin de 36 ans guerre civile qui aura fait plus de 200 000 morts et disparus
  • Depuis, succession de présidents corrompus…

Depuis son indépendance, le Guatemala réclame le territoire du Bélize, qu’il considère comme faisant partie intégrante du pays. Au Belize, on peut voir de nombreux panneaux sur le bord de la route clamant : « Dites au Guatemala de laisser le Bélize tranquille ! ».

Au Guatemala, chaque village a son costume traditionnel. Les femmes portent encore fièrement leur habit coloré. En revanche, les hommes, eux, ont délaissé cette tradition.

6eme producteur de café au monde, le Guatemala se dresse à la 3ème place mondiale en terme de qualité !

Le café utilisé par les Américains pendant la première guerre mondiale venait du Guatemala. Il s’agissait de café instantané, créé par un certain Georges Washington. Pendant la deuxième guerre mondiale, l’empire du café guatémaltèque s’effondra, remplacé par du Nescafé, celui que l’on connaît tous aujourd’hui !

La monnaie officielle du pays est le quetzal, le fameux oiseau sacré des Mayas.

Sous la colonisation espagnole, Antigua était la capitale économique, politique et religieuse de l’Amérique centrale.