Mexique

Coup de coeur pour le Yucatan

Nous reprenons la route pour découvrir le Yucatan : 4h30 de bus depuis Bacalar pour 205 $Me/personne. Nous commençons par Valladolid. Ville au charme colonial, elle est idéalement placée pour explorer la région : visite de Chichen Itza et baignades dans les cenotes.
Initialement située au bord d’une lagune dans la région de Tizimin, la ville a été délocalisée par les Espagnols à cause des moustiques !

Après avoir déposé les bagages, nous arpentons les petites rues colorées de la ville, sa grande place et sa cathédrale aux 2 tours. L’ambiance y est paisible et nous apprécions l’atmosphère de cette petite ville.

Puis pour se rafraîchir un peu, on se dirige vers le cenote Zaci, situé en plein cœur de la ville : très pratique ! A moitié ouvert, on peut s’y baigner tranquillement et même sauter dans les eaux vertes depuis une petite plate-forme. 🙂
Petite pause au Burger King sur le chemin du retour : un bon burger-frites, ça fait quand même du bien ! 😉

Le lendemain, nous partons admirer Chichen Itza, une des 7 nouvelles merveilles du monde. Pour y aller, nous prenons le collectivo juste à côté de la gare routière (30 minutes de trajet, 35 $Me/personne. Prix fixe). L’objectif est d’arriver à l’ouverture du site pour éviter la foule : 8000 touristes/jour en haute saison !

Petite minute culture :
Le site de Chichen Itza doit son nom au groupe « Itza » qui aurait fondé la cité aux alentours de l’an 500.
Le Castillo (pyramide principale) fait plus de 30 mètres de hauteur et est dédié au Soleil. Il possède 91 marches sur chacun des 4 cotes + 1 marche supplémentaire, soit 365 marches, ce qui rappelle le nombre de jours de notre révolution terrestre autour du soleil.

Après nous être d’air confisqué notre drone par la sécurité du site, nous reprenons notre visite. (On tient à préciser que rien n’indique qu’il est interdit d’utiliser un drone !)
Le principal intérêt du site est le Castillo, les ruines autour sont moins intéressantes car moins bien conservées.

L’après-midi, on part se rafraîchir au cenote X’ keken (toujours en collectivo), situé à la sortie de Valladolid.
Très beau Cenote entièrement fermé à l’exception d’un petit puits de lumière en son centre. L’eau y est transparente : c’est magnifique !

Le soir, on tente le son et lumière du Couvent mais il se trouve que c’est le 12 décembre, la fête de La Vierge de La Guadalupe. Fête très importante pour les Mexicains, on a d’ailleurs vu tout au long de la journée des voitures à l’effigie de la Vierge et des jeunes courir avec un flambeau pour la célébrer.
Du coup, pas de son et lumières ce soir-là mais une messe organisée sur la place du Couvent. Les chants sont beau et chacun a ramené sa Vierge pour la faire bénir.

Mercredi, nous partons en direction d’Izamal : 1 bus/jour, 66 $Me/personne, 2h30 de trajet car le bus passe par les petits villages de campagne (très sympa !).
Izamal, petite ville coloniale connue pour ses maisons peintes en jaune et blanc à l’image du couvent qui trône sur le Zocalo. Elle est idéale à faire en fin de journée pour profiter des rayons de soleil déclinants.
Des tours en calèche sont proposés mais Christophe ne veut pas en faire… 🙁

Le matin, on profite de notre temps libre pour tester le drone (cette fois, on a le droit) sur les pyramides autour de la ville (10 minutes du centre) 🙂

A 10h, on a rendez-vous avec le taxi durement négocié la veille pour aller au cenote Santa Rosa puis jusqu’à notre hôtel à Santa Elena (proche d’Uxmal).
Après 1 heure de route, on arrive au cenote (35 $Me l’entrée). Sa particularité est qu’il a des reflets roses sur les parois, ce qui contraste avec la couleur bleue-verte de l’eau. Incroyable, surtout qu’on a pu en profiter tout seuls ! 🙂

On reprend ensuite la route jusqu’à Santa Elena en passant par pas mal de petits villages, tous caractérisés par un zocalo de couleur. Pour 70km, on met quand même près de 2 heures… en arrivant, José, notre chauffeur de taxi n’est pas très content car il pensait que ça serait moins loin ! :/
On profite de notre hôtel Nueva-Altia, un eco-Hotel situé au milieu de la forêt, à 20 minutes à pied du 1er restaurant ! :p
Le calme absolu.
Petit moment détente dans la mini piscine et surtout dans le hamac de notre terrasse donnant sur la forêt ! Idéal pour le farniente 🙂

Après une bonne nuit de sommeil en pleine nature, on découvre le 2eme plus grand site archéologique Maya : Uxmal.
Pour en savoir un peu plus sur le site, on décide de faire appel à un guide français (500 $Me si vous le prenez avant l’entrée).
Le site est immense et nous le visitons en 3-4 heures dont 1h30 avec le guide.
Ce qui est chouette à Uxmal, c’est que l’on peut monter sur les ruines (à l’exception du Castillo), ce qui permet d’avoir une vue panoramique du site 🙂

Petite minute culture :
Le site d’Uxmal est caractéristique du style Puuc (« Coline » en Maya) : frises finement sculptées au sommet des édifices et omniprésence des représentations de Chac, dieu de la pluie.
Uxmal était la capitale politique, militaire et religieuse de la région et comptait plus de 25 000 habitants.
La légende raconte qu’autrefois, une sorcière habitait dans la cité et ne pouvait pas avoir d’enfants. Elle a donc enveloppé un iguane (nombreux sur les lieux) dans une serviette, comme un nourrisson. Il se serait transformé en enfant nain et aurait construit la pyramide centrale en 1 nuit !

Uxmal signifie « 3 fois » représentant le nombre de fois que la cité a été reconstruite.

Vers 1200, le site a été abandonné par les Mayas suite à une révolution des habitants contre l’élite. Or, celle-ci détenait la connaissance. Les mayas durent donc déménager pour se rapprocher d’une source d’eau, n’ayant pas le savoir nécessaire pour survivre.

On prend ensuite le bus à la sortie du site en direction de Campeche. Il mettra plus de 3 heures, s’arrêtant dans tous les villages du coin… 150 $Me/personne.

On arrive à Campeche en fin d’après-midi : la lumière est sublime ! Très bonne première impression de la ville.
On dépose les bagages à l’hôtel et on décide de tout de suite repartir se balader dans les rues et le long du malecon à la tombée de la nuit.

Après une nuit un peu bruyante, on retrouve Nico, le frère de Christophe qui est venu nous rejoindre pour les 15 prochains jours. Vivant au Mexiaue depuis 6 mois, il va pouvoir nous en dire un peu plus sur les coutumes de ce pays ! 😉
Un bon petit dej et on est parti arpenter les rues colorées de cette ville coloniale, inscrite au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO depuis 1999.

Puis, on galère un peu pour prendre un collectivo et se rendre à « Agua Ojo », un cenote dans le coin. Bon, finalement, il s’agit surtout d’un parc marécageux sans grand intérêt et rempli de moustiques ! Un petit plouf et on est reparti !

Nous fêtons les retrouvailles avec Nicolas dans un resto de la Calle 59, la rue qui aligne une brochettes de resto et de bars. Nico fait découvrir à Christophe le « clamato » : un mélange de bière, de jus de tomate relevé et de sauce Valentine (Maggi’).

Après ce bon repas, nous prenons un bus de nuit, direction le Chiapas.
Hasta Luego el Yucatan ! 😉

Tips Valladolid :
– Aller voir le Son et lumière au Couvent
– Pour aller à Chichen Itza, ne pas prendre d’excursion organisée mais un collectivo (20 $Me : prix fixe et départs réguliers à côté de la station de bus dans le centre)

Tips Uxmal :
– Le site dispose d’une consigne gratuite pour déposer les bagages
– Faire appel à un guide (avant d’entrer sur le site car c’est moins cher)
Bonnes adresses :
– Hôtel Tu’ul, Izamal. Grande chambre, eau chaude, piscine et personnel souriant et attentionné. Très bon wifi.
– Nueva Altia, Santa Elena (proche Uxmal) : très bel eco-hôtel situé dans la forêt, au calme. Personnel au top !! Terrasse avec hamac 🙂 Très bon wifi. Voiture conseillée même si c’est faisable sans (on l’a fait !)